garde d'enfant à domicile

« L’enfant monolingue n’apprend pas en répétant, mais plutôt en retraduisant les messages adultes dans son propre langage, on peut dire qu’il est fondamentalement bilingue dans la langue maternelle même » 

Frédéric François, psycholinguiste

garde d’enfant à domicile

GARDE D’ENFANT (S) EN FRANCAIS

Traceur_SAP_buro_rvb_png

Et bien plus ! Cliquez sur chaque onglet du bandeau pour découvrir.

Glotte Home patenaire de la CAF
Une approche du langage quantitative et qualitative

Le bain de langage ne suffit pas pour apprendre une langue. Ce qui est vrai pour les langues étrangères l’est tout autant pour l’apprentissage de sa langue maternelle. En effet, structurer son langage est un apprentissage complexe qui dépend beaucoup de la qualité et quantité d’interactions du bébé ou jeune enfant avec les adultes qui l’entourent. Les intervenant ( e) s de Glotte Home ne se contentent pas de surveiller votre enfant et de l’accompagner dans ses activités quotidiennes. Ils sont de véritables tuteurs de langage formés et sensibles à la qualité du langage adressé aux tout-petits. Ils aident l’enfant à construire son langage en adaptant leur discours aux tâtonnements de votre enfant de sorte que le feedback soit constructif. Sans même en avoir conscience, votre enfant fait des hypothèses et raisonnements sur le fonctionnement de sa langue maternelle. C’est ce que Laurence Lentin, chercheure en linguistique de l’acquisition du langage, appelle des « schèmes sémantico-syntaxiques créateurs ». Et oui, tout enfant qui apprend à parler est une graine de chercheur ! En effet, l’enfant qui apprend à parler repère dans les énoncés des adultes des éléments et des fonctionnements syntaxiques qu’il essaie dans ses propres énoncés. Comme l’ont montré les études de Frédéric François, chercheur et psycholinguiste, le jeune enfant ne copie pas les énoncés de son entourage. Il crée ses propres énoncés en faisant des hypothèses qu’il teste.

Nos nounous encouragent l’enfant à parler en validant ses hypothèses et en lui proposant toujours des reformulations adaptées qui se situent juste un peu au-dessus de son niveau linguistique actuel de manière à ce qu’il continue de progresser dans sa conquête du langage oral. Notre méthodologie s’appuie sur le concept de zone proximale de développement de Vigotsky.

Un apprentissage ludique et en douceur

Le jeu est le métier de l’enfant. Il est essentiel à son développement individuel et social. Ensemble, votre enfant et sa nounou Glotte Home vont construire un nouveau rapport au langage oral mais à travers des jeux traditionnels simples souvent oubliés au profit de jeux plus complexes et dits interactifs alors que, bien souvent, le rôle de l’enfant se limite à celui d’un robot qui exécute une tâche en fonction d’une commande précise. La qualité du langage adressé lors de jeux d’imitation puis jeux symboliques va permettre à votre bout de chou d’apprendre à mieux parler pour transformer son rapport à soi, aux autres et au monde. Maîtriser le langage oral, c’est s’affirmer, construire sa pensée et prendre le pouvoir ! Après la sécurité physique et émotionnelle de votre enfant, c’est ma mission de votre super nounou Glotte Home : donner à votre enfant le pouvoir des mots !

Un apprentissage du langage oral pour faciliter l'entrée dans l'écrit

Tous ces jeux d’imitation et symbolisation vont permettre à votre nounou Glotte Home d’échanger en situation avec votre bébé pour le faire entrer progressivement dans le langage d’évocation, essentiel pour comprendre des albums de jeunesse aussi simples puissent-ils nous paraître à nous, adultes. Outre une palette de situations de jeux, Glotte Home met à la disposition de ces intervenants toute une palette d’albums de jeunesse rigoureusement sélectionnés pour une découverte progressive du monde de l’écrit et de ses codes. Des scénarios familiers vécus avec l’intervenante seront exploités en lecture d’albums pour permettre à votre tout-petit de créer du lien entre son vécu et celui des personnages de l’histoire. Bien comprendre des textes écrits passe par l’oral !

Une diversité du monde qui nous entoure à explorer

Il n’y a pas qu’à travers les livres que les tout-petits développent leur imagination et capacité à penser et comprendre le monde qui les entourent. Un bébé comprend le monde au fur et à mesure de ses expériences motrices et scientifiques. Bébé est un explorateur du monde. Votre bébé ne s’intéresse pas au jouet dernier cri acheté mais lui préfère son carton d’emballage ? Rien de plus normal. Plus votre bébé a des objets neutres à sa disposition, plus il peut détourner ces objets de leur utilité première et en inventer des utilisations. Alors ne vous étonnez pas si votre nounou arrive le matin avec des tissus ou un panier. Votre tout-petit refuse de s’asseoir sur le canapé et se faufile en-dessous ? Normal, il explore tous les possibles (se cacher, grimper, glisser, ramper …) et ne voit pas le monde à la même échelle que vous. L’un des rôles de votre nounou Glotte Home est de crée un environnement propice aux découvertes et inviter votre enfant à le découvrir en décrivant de manière dynamique le champ des possibles : rouler, tirer, pousser, sauter … Pas d’ateliers Montessori chez Glotte Home car mettre des mots sur ses explorations est crucial. Verbaliser c’est mieux comprendre et catégoriser le monde. Nous nous appuyons sur les travaux du chercheur finlandais Harry Heft et la notion de description du regard et le concept d’affordance d’Eleanor Gibson et son mari.

Parler ses émotions pour mieux les maîtriser

Les intervenants Glotte Home verbalisent les actions de bébé et encouragent son exploration tout en veillant à ce qu’il ne se mette pas en danger. Votre tout-petit peut être un cascadeur ou au contraire fuir l’inconnu. Quelque soit sa personnalité, ses actions et émotions seront verbalisées et expliquées pour dédramatiser. Toute émotion est démultipliée à l’échelle d’un tout petit. Ainsi, bébé peut avoir peur de sa propre colère. Sa nounou Glotte Home l’aidera à comprendre ce qui lui arrive et l’accompagnera dans sa gestion progressive de ses émotions. Reconnaître et respecter les émotions de bébé, c’est le placer en position de sujet et construire son sentiment d’identité et sa personnalité.

Parler et signer pour attirer l'attention de bébé: oui. Mais pas signer sans parler

Le langage s’inscrit dans la communication. Il est naturellement associé à la communication non verbale : regard, mimique, gestualité. Ce qui est remarquable, c’est que signer oblige à se regarder pour communiquer et offre ainsi l’occasion de lier une grande complicité avec le tout-petit qui adore la communication gestuelle accompagnée de mots comme en attestent le succès depuis toujours des jeux de doigts et comptines à gestes auprès des tout-petits. Signer permet aussi de diminuer le débit de parole et ainsi rendre son discours plus fluide pour bébé. Les intervenantes Glotte Home sont formées au langage signé Makaton mais ne l’utilisent pas de manière systématique.

Pourquoi ? Signer pour signer n’a pas de sens. Pour le tout-petit qui n’a pas de trouble spécifique, signer est juste un outil pour limiter ses frustrations d’individu qui n’arrive pas encore à se faire comprendre par la parole. Le recours au signe est naturel chez le jeune enfant. En effet, les bébés sont très tôt dans une communication gestuelle. Ils pointent du doigt et sont capables de dire au revoir de la main. La communication verbale signée s’inscrit donc dans cette logique. Ce n’est donc pas une méthode mais un outil. Ce sont donc surtout les émotions et besoins qui sont signées par nos intervenants. Nous conseillons d’ailleurs aux parents de prendre garde de ce nouveau phénomène de mode qui envahit les crèches. La Langue des Signes Française pour bébé n’existe pas car la LSF est une véritable langue avec une grammaire complexe et structurée.

Le langage signé Makaton est un langage d’aide aux troubles du langage. Avec les enfants de moins de 4 ans, nos intervenants n’utilisent pas de pictogrammes proposés dans le langage Makaton car ces supports parfaitement incompréhensibles pour des tout-petits. Ce système de codage s’adresse à des enfants plus âgés et notamment ceux souffrant de troubles d’apprentissage du langage et de la communication.

Mais ne pas parler à 2 ou 3 ans ne signifie pas forcément avoir des troubles du langage ! Il est très difficile de prédire qu’un enfant a ce trouble avant 3 à 4 ans, puisque les difficultés de langage passagères et celles qui sont le signe d’un trouble développemental du langage se ressemblent. Avant 3 ans, la compréhension est plus importante que la production. De plus, tous les enfants ne développent pas tous le langage de la même façon : la plupart prononcent d’abord des mots isolés puis associent des mots vers 2 ans, mais d’autres ne produisent rien jusqu’à cet âge, puis se mettent à produire de petits énoncés bien formés. C’est tout aussi valable. Notre objectif n’est pas de forcer votre enfant à parler s’il n’est pas prêt à produire des mots, nous respectons son rythme langagier.

Pour autant, toute difficulté de compréhension du langage doit être prise en compte. En effet, les enfants qui ont des problèmes à comprendre le langage de 18 mois à 5 ans sont plus à risque de présenter un trouble développemental du langage.

Retard ou trouble du langage?

Rapport du Ministère de la Santé et des Solidarités en 2007 :

« Quatre à cinq pour cent des enfants d’une tranche d’âge sont concernés par des troubles de l’évolution du langage, ce qui représente un enfant par classe. Un quart d’entre eux sont atteints de troubles sévères. »

Le trouble, est une pathologie, à la différence du retard. Les nounous Glotte Home sont sensibilisées aux signes d’alerte et moyens de prévention. En cas de doute, l’intervenant en parlera à la psychologue de l’équipe Glotte Home qui prendra contact avec les parents pour voir si leurs observations coïncident avec l’analyse de notre professionnelle de la Petite Enfance. Si besoin, notre psychologue pourra observer votre enfant et proposer un bilan à tout parent Glotte qui s’inquiète. 

Le langage signé Makaton

Ce langage signé s’adresse aux besoins des enfants souffrant de troubles d’apprentissage et de la communication comme par exemple les enfants autistes. Il s’agit d’une approche multimodale du langage.   Le langage Makaton est constitué d’un vocabulaire fonctionnel utilisé avec la parole, les signes et / ou des pictogrammes. Les signes et les pictogrammes illustrent l’ensemble des concepts.  Ils offrent une représentation visuelle du langage, qui améliore la compréhension et facilite l’expression. Concrètement, l’enfant apprend à communiquer soit en faisant des signes soit en montrant des pictogrammes. Le Makaton leur donne un autre outil de communication que la parole, sans s’y substituer. Mais l’enjeu reste avant tout le développement l’attention conjointe qui fait défaut aux enfants souffrant d’autisme. Il faut d’abord un référentiel lors de communication préverbale, c’est-à-dire partager un même espace d’intérêt pour que l’enfant entre en communication avec l’adulte grâce au langage Makaton. Nos nounous s’appuient sur les centres d’intérêt des enfants souffrant de troubles d’apprentissage et de la communication pour les aider à développer leur langage.  En effet, l’attention conjointe à développer est un acte perceptif (voir ensemble) qui implique un acte cognitif (savoir ensemble).

garde d’enfant à domicile

cours de langue à domicile
cours de langue à domicile
cours de langue à domicile